Autour de l’Espresso

Vaga Modifica

Cette section s’adresse surtout aux OG* de l’espresso qui posent des PID et désamiantent les boilers d’Olympia Express 

Quand on s’est mis en quête d’une machine pour équiper notre camion, il était clair qu’on allait sortir la caisse à outil. Premièrement parce qu’on aime ça et deuxièmement parce qu’on avait des exigences spécifiques.

Nous avons d’emblée écarté les machines à gaz pour des questions de stabilité thermique (aussi parce que ça nous faisait un peu flipper), il fallait une bonne machine de bistrot avec un gros boiler, pas de réglage volumétrique et surtout bon marché.

Après quelques recherches nous avons déniché la perle rare dans la campagne bulgare grâce à Ebay. La SanMarco FCS85 de 1987 dans son jus mais fonctionnelle selon les dires du vendeur.

Il s’agit d’une machine à thermosyphon dont le principe de fonctionnement est très proche des Faema 61, gros boiler (réserve de chaleur et de vapeur), groupe mécanique, diamètre du groupe acceptable et surtout passablement de pièces de rechange disponible chez notre fournisseur.

Quand on s’attaque à une restauration de ce type on peut être plus ou moins chanceux en fonction de l’état des pièces essentielles (groupes, boiler, et toutes celles que votre fournisseur ne vend pas).

 

Les grandes étapes d’une restauration sont :

  • Le démontage de toutes les pièces

  • Virer tout le circuit électrique

  • Brosser et repeindre le chassis

  • Identifier les pièces que vous ne pourrez pas remplacer chez votre fournisseur et au besoin trouver des équivalents

  • Faire tremper toute la tuyauterie, surtout le boiler à l’acide citrique pour enlever les années de dépôt accumulé

  • Nettoyer, rincer, brosser (beaucoup brosser et beaucoup rincer)

  • Se procurer toutes les pièces de rechange

  • Préparer le ré-assemblage et remonter en effectuant des tests d’étanchéité au fur et à mesure

  • Re-électrifier la machine

  • Réglages et essais 

 

 

La première leçon apprise grâce à cette machine se profilait :

Fonctionnelle en Bulgarie ne veut pas forcément dire la même chose qu’ici…

En réalité la machine ne fonctionnait plus du tout comme prévu lors de sa sortie d’usine, et une bonne partie du circuit hydraulique avait été supprimé ou modifié.

Pour une restauration de base c’est particulièrement problématique parce qu’on ne peut pas se contenter de démonter, nettoyer et remplacer les joints.

Et quand on commence à devoir toucher à l’hydraulique ça se complique. Il faut être capable de refaire des conduits en cuivre, refaire des collet-battu, remplacer des œillets et éventuellement braser.

Pas besoin de détailler davantage pour comprendre la galère qui nous attendait.

 

 

Les modifications suivantes ont été apportées :

  • Remplacement du pressostat par un capteur de pression et un PID
  • Optimisation du thermosyphon pour plus de stabilité thermique
  • Simplification du circuit hydraulique
  • Isolation du boiler
  • Douchette de groupe et panier IMS
  • Pompe hydraulique neuve
  • Restauration basique de la carrosserie

 

Plusieurs dizaines d’heures de travail plus tard, la machine fonctionne parfaitement, le PID est très réactif et la machine est très stable…. 

 

La prochaine sera une LaMarzocco Linea 2gr 1ère génération… qui nous pose pas mal de problèmes actuellement!

*Original Gangsgter