Quand on prend le large pour rencontrer nos producteurs

Vagabondage

El Salvador 2017

La récolte au Salvador nous a donné une bonne raison de quitter la grisaille et de changer de fuseau horaire pour quelques semaines.

Direction Juayua à l’ouest du pays, petit village au cœur de la « Cordillera Volcanica Apaneca-Ilamatepec ». On est accueilli chez notre ami César, expert international et patron de Lechuza Café.

César produit Bourbon, Pacas et Pacamara en nano lots dans ses trois plantations réparties sur les hauteurs de Juayua. 

 

 

Début mars la saison de la récolte est déjà bien entamée, le café a déjà été récolté, trié et acheminé dans les « Beneficios » (station de traitement du café). Les derniers cafés des fermes d’altitude finissent de sécher dans les patios. Dans les plantations, les caféiers sont en fleurs et on est déjà en train de préparer la saison prochaine.

Quand on cultive des cafés 80+, on doit créer les meilleures conditions possibles pour les plantes, le rendement est secondaire. On crée des barrières naturelles pour protéger du vent et du soleil, les plantes de caféier poussent au milieu d’autres arbres selon une organisation méthodique. Au moment de la récolte on repère les zones sensibles, mal abritées. Quand la saison des pluies débutera, la végétation va littéralement exploser grâce au climat tropical.

Mincho, le fermier chef, sait ce qui l'attend. Il va façonner les « windbreakers » à la machette pour en contrôler la hauteur et la densité et il fera de même avec les « shades trees ». Les caféiers ne sont pas en restes, cette année on remplace le bourbon rouge qui a atteint son pic de production et de qualité ( environ 4-5 ans depuis la première récolte), on a déjà préparé les emplacements des remplaçantes; Ce sera des plants de Geisha qui donneront leurs premières récoltes dans 3 ans si tout va bien.

Premier jour au Beneficio et première mise à niveau...  Pacas, Borbón Rojo / Amarillo, Pacamara, Geisha, Sl-28, Natural, Red /Black Honey… on comprend vite que les types sont à la hauteur de leur réputation quand on parle Specialty Coffee.

L’expérience est intense, entre les torréfactions, les cupping, le suivi au Beneficio et la récolte des fleurs, les rencontres se succèdent :

Producteurs-lauréats Cup of excellence, Barista Champion, expert reconnu ou ouvrier agricole tous nous tendent une poignée de main chaleureuse et engagent volontiers la discussion.